Chaemeria

01 décembre 2012

Pour Anne

Pégase Qui aurait cru qu’on pourrait voir un géant manger un esquimau au chocolat avec un grand sourire aux lèvres? Ioannos sait qu’il a peut-être l’air ridicule et qu’un petit garçon est en train de loucher sur sa glace, il s’en moque. Cela va faire deux heures qu’il n’a rien avalé et son estomac cri famine. Et puis, de toute façon, le ridicule ne tue pas et l’envie du petit garçon va bientôt être assouvie par une mamie gentille et attentionnée avec son petit fils de cinq ans tout au plus. Affaire classée. Alors, tout va bien. Tout va toujours bien pour lui de toute façon, même quand il se retrouve avec une balle dans l’omoplate alors qu’il allait chercher ses grands-parents au Pirée à Pâques dernier. Rhodes, ce n’est pas la porte à côté et le port est très bien desservi. Yaya n’aime pas le taxi et Pappoús prends toujours trop de choses. Traduction du langage de sa mère, Ioannos, va  chercher tes grands parents par le métro à 5 heures du matin alors qu’il n’y a personne dans les rues et que tout le monde ou presque est dans son lit. Merci Mama. Il n’a pas pu bouger l’épaule pendant un mois. Un mois cloué au sol, mais cela relève du secret et personne n’est au courant. Enfin il le pensait. Continuons. La vie a continué son cours, l’enquête n’avait rien donné, mais cela n’a étonné personne, comme si on pouvait faire confiance à la police. Puis le délire a recommencé, il explose à lui tout seul la moyenne des accidents de voiture/piéton en un an sur la ville d’Athènes. Il y a des fois où il s’en est sortie miraculeusement (pour les policiers, pas pour lui, il a fini par comprendre que tout se passe suffisamment vite dans un accident pour sauver sa peau en quelques secondes)  Puis cela a cessé. Brusquement, sans autre forme de procès. Il ne savait pas pourquoi on lui en voulait ni pourquoi cela s‘était brusquement arrêter. Intriguant.

 

            Suçant le bâton de l’esquimau, le jeune grec regarde autour de lui. Il est à Paris, au jardin du Luxembourg parce qu’il a rendez-vous. Avec qui? Grand mystère. Tout ce qu’il sait, c’est que la personne qui va se pointer aura surement réponse à la flopée de questions qu’il se pose. Parce qu’il est quand même censé avoir fugué pour venir jusqu’ici. Il va le sentir passer en rentrant chez lui. S’il s’arrange pour être rentrer pour la rentrée des classes prochaines, ce sera le mieux. Sinon, tant pis. Le retour fera encore plus mal, Mama sera terrible. Bam s’en fiche. Tant que son fils a son bac à la fin de l’année, il ne se pose pas de question. Ils ont deux visions différentes des choses et Ioannos a appris à s’adapter, petit à petit. Puis la règle s’est appliquée à tout le monde. Tout tester pour mieux réagir. Etre adulte ou paraitre enfant ? Un peu de manipulation donc mais rien de bien méchant. Juste histoire de tirer certains avantages de la situation sans pour autant la contrôler. Le contrôle ne l’intéresse pas. Et ne l’intéressera probablement jamais. Il se dit trop stupide pour avoir ce genre de raisonnement.  Triturer son pauvre cerveaux plus qu’il n’en n’est nécessaire, jamais de la vie. Soyons paresseux

 

            Ioannos dépose le bâtonnet de bois dans une corbeille et cherche des yeux un autre endroit pour se trouver à manger. Il a faim, il s’est payé deux milles kilomètres avec une escale en Italie, en Sicile, il était apparemment partit trop bas. Il s’est donc installé dans un champ en bords de route en pleine nuit, dépliant sa carte de l’Europe et y griffonnant au stylo son itinéraire. Il avait fini par sortir sa boussole, se disant que la prochaine fois, il demandera qu’on lui offre  un GPS. Ou alors, il aurait peut-être dû suivre les routes déjà dessiné au sol, comme les pigeons. Il aurait aussi pu prendre l’avion avec le faux passeport et le billet joint dans l’invitation. Mais il ne le sentait pas trop. Autant assurer ses arrières en prenant le « way of sky » en qui il a une parfaite confiance. Le jeune homme caresse ses cheveux bruns, ferme ses yeux bleus et s’étire tout du long de sa grande personne. Il est vrai qu’il est grand, du haut de son mètre quatre-vingt-dix.  Et il parait qu’il n’a pas fini sa croissance. Il rit doucement. Les choses faites sont faites. Maintenant, il faut rêver au jour d’ailleurs, n’Est-ce pas carton ? 

Posté par Mitsukane à 01:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 mars 2011

TRAVAUX

Bonjour à tous 

*ça faisait longtemps *o* *

Petite New rapide pour dire que je repprends Chaemeria de A à Z pour améliorer et corriger mes nombreuses fautes d'orthographe . Je vais aussi combler mes vides mythologiques nommé Occamy et Ornlu . Pour Eian , il reste un loup , seul le nom change , il est désormais le loup Sköll (qui avale le soleil avec son frère Hati dans la mythologie scandinave) . Pour Parvati , cela change du tout au tout , n'ayant quasiment jamais usé des capacités de l'occamy, elle devient l'éléphant Erawan , un éléphant blanc à trois têtes de la mythologie hindou .

 

Valà 

N'hésitez pas à me laisser des commentaires ^^ 

Posté par Mitsukane à 21:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 juillet 2010

Chapitre Vi

chap6

Je ne vous invente rien, je suis en panne d'inspiration >.< Mais ça se débloque touuuuut doucement. Alors, un secret est un secret ... Bah oui, c'est vrai, vu que toute l'histoire tourne autour d'un secret . Mais les secrets des secrets *s'emmêle les pinceaux *

Ah, oui. Lors d'un concours, on m'a demandé de faire une couverture d'un livre imaginaire . Chaemeria est donc passé à la moulinette è_è . La voilà:(Cliquez pour l'agrandir)

couverture

J'attends là aussi vos commentaires ^x^ .
Sur ce, bonne lecture

Chapitre_VI

Posté par Mitsukane à 20:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 novembre 2009

Le Phénix

en_74

Lephenix

« Oiseau enflammé aux couleurs vives, on le dit immortel et ses larmes guérisseuses. Toute civilisation à son phénix, de l’Asie à l’Amérique en passant par la vielle Europe . Animal à la symbolique variée, chaque religion se l’est appropriée. Mais qui est il? Quel optique adopte l’étrange qui le garde en lui l’oiseau brulant. D’abord , on parle des étranges. Car on dit qu’aussi multiple soit ses noms, aussi multiples sont ses formes, aussi multiples sont les transformistes. De l’oiseau de feu, discret mais dont l’aura dégage une certaine peur pour celui qui le ressent, au Fenghuang, qui n’ai jamais apparus jusqu’à ce jour , on trouve un phénix. L’européen , un peu plus gros que l’oiseau de feu. Ce qui donne un étrange assez paradoxal. Du feu qui brûle, on en ressort son énergie et sa joie permanente. Mais il y aussi cette difficulté à dire la vérité. Pas de mensonge mais un silence et un détournement de sujet. . »

Posté par Mitsukane à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

L'hippogriffe

en_74

L_hippogriphe

« Nous revoilà dans les chimères étranges. Une tête d’aigle, deux grandes serres et une paire d’aile d’envergure immense mais la partie arrière prenant comme modèle celle d’un cheval. Cheval que l’on retrouve dans la taille de l’animal. Son plus gros défaut? Peut être ne jamais faire preuve de modestie. Et pourtant, l’étrange qu’il est se dit couard, inquiet des choses et sans compassion. Ce que tout le monde sait, c’est que cette dernière déclaration est fausse. La seule personne avec qui il est incapable de compassion, c’est bien lui-même… »

Posté par Mitsukane à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Le Griffon

en_74

Le_griffon

« Tête d’aigle au regard persant, corps de félin agile et puissant, gardien des plus grands trésors des dieux, quel explorateur n’a-t-il jamais rêvé de rencontrer un griffon pour dénicher le plus fabuleux des trésors. Seulement, face à cette apparence fabuleuse et face à l’appât du gain, on oublie. On oublie cet étrange, à la froideur permanente, à l’autonomie gênante. On oublie ses mauvais côtés, ses peurs parfois. Mais on oublie aussi, son affection et sa protection envers ses proche. On ne garde que ce sens de la justice, omniprésent…. »

Posté par Mitsukane à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 octobre 2009

Manticore

en_74

manti

« Terrifiant, voilà la seule impression qui résulte de cette animal. Que feriez vous fasse à cette bête d’apparence cauchemardesque? Lion au pelage rouge, faisant la taille d’un cheval. Une queue hérissée de pics empoisonné et surtout ce visage. Enfoncé dans la toison rouge qu’est la crinière, un visage humain, aux yeux bleu pénétrant. Fuyez , pauvre mortel? Pourtant vous vous trouvez devant la plus gentille des étranges , qui vous écoutera sans broncher et qui aimeras comme personne n’a aimé »

Posté par Mitsukane à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Cerbère

en_74

Cerb_re

« Chien immense, à trois têtes, infatigable gardien. Mais il se trouve que ce cher animal, censé garder l’entrée du monde des morts n’a pas le même métier dans la réalité. Certes il garde quelque chose. Un secret, douloureux et lourd enfouie au plus profond de lui. Il ne le dira donc jamais , Cerbère, ce secret, n’en n’a-t-il pas assez de se renfermer sur lui-même, et de réagir, à la moindre remarque. Il est fuyard l’animal mais il est fidèle face à ses proches »

Posté par Mitsukane à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 octobre 2009

Hippocampe

hippocampe

l_hippocampe_2

« Vous pensez à ce petit animal qui vit dans les mers chaudes. Mais avez-vous remarquez le préfixe grec du nom de cet animal ou bien son nom anglais, sea horse?  Cheval . Maintenant il faut imaginer. Pensez à un cheval qui va dans la mer…pas bien pratique . Mais si on y ajoute une queue de poisson à la place de la partie inferieur du l’animal. Voilà le rapide hippocampe des étranges. Animal bien pacifiste, calme et fantastique. Enfin…. L’étrange est tout autre. Mais on peut rien lui reprocher méchamment, il représente l’initiative du groupe… »

Posté par Mitsukane à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Pégase

p_gase

P_gase

« Un cheval blanc immaculé. Ajoutez y une paire d’aile blanche et un petit peu de sang de gorgone. Résultat étrange qu’est Pégase le cheval ailé. On le dit indomptable, farouche. Certes, il a ce côté-là mais est-ce réelle? Ou se joue t’il de nous ? Quoi qu’il en soit, bien qu’il ne soit ni aussi fort ni aussi rapide que ses congénère, il reste l’explorateur du way of sky, comme les gens du ciels appelle cette sensation qu’est le vol, l’ivresse d’être balloté…. »

Posté par Mitsukane à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :